NOUVELLE ZELANDE

AVRIL 2012 – Bon ça peut paraître bizarre mais en dix jours, il s’en est passé des choses à Sydney ! Non que j’ai besoin de me justifier, mais quand même. On avait peut être besoin de se remettre du stress d’être parties en vacances à Bali? Elle est bonne, n’est-ce pas?! Bon, aucun humour… Allez, trève de plaisanterie. Coup de tête, j’appelle Doudou un après-midi: « -On n’irait pas en Nouvelle-Zélande?« , « -D’accord« . Voilà. On n’est pas des filles compliquées, nous.

Billets d’avion réservés, un endroit où se loger à Auckland aussi. Le reste, on verra plus tard. En sortant de l’aéroport, on ne comprend pas trop ce qu’il se passe. C’est calme. Les Doudous se sentent bien. Nous partageons la même impression de bien-être et de sérénité. Le soleil commence à décliner, c’est l’automne ici. Vite, un bus. Direction le centre-ville, notre logement se trouve sur Queen Street. Notre première soirée néo-zélandaise fût, comment dire… Très drôle. Dans le Top 10 des soirées entre Doudous. La clé d’une telle réussite? Une chambre, un Burger King et deux bouteilles de vin pour le faire passer. Puis une discussion avec le réceptionniste, des cocktails, une partie de billard. Le tout en pyjama s’il vous plaît. Aucune gêne, sans artifice. A 6H30 du matin, il est temps d’aller se coucher. Sauf que les verres se remplissent miraculeusement selon Doudou, transformée en poisson rouge en répétant: « Mais c’est dingue, il n’y avait pas d’eau et là il y en a« . Non, c’est juste que je t’en ai servi mon Ange! Ça aussi, ce sont les Doudous.

Le lendemain, bobo tête. Avec tout ça, on a perdu la moitié de notre journée à Auckland. Nous devons absolument organiser les deux semaines à venir. Par chance, notre hôtel bénéficie d’un service de voyagiste. Une bien gentille dame nous aide à construire notre projet, en fonction du temps que nous avons sur place. Parce qu’évidemment, nous souhaitons TOUT faire. Mission impossible, bien-sûr. Nous optons pour un parcours simple mais efficace: départ d’Auckland vers Rotorua (ville géothermique célèbre pour les geysers Te Puia, la proximité de Hobbiton, et pour ses bains polynésiens), ensuite direction Wellington pour se familiariser avec la capitale, passage en île du sud par avion jusqu’à Queenstown (énorme coup de cœur), Milford Sound, Chrischurch ville fantôme, et enfin Kaikoura. Bah oui, pour voir des baleines !!!!!! Inutile de poser la question: oui, j’ai pleuré comme une madeleine. En riant. Une vraie bipolaire. Mais j’ai le droit, le rêve de toute une vie qui se réalise! C’était juste incroyable… Merci d’être venue au rendez-vous, baleine !

Globalement, il n’y a  pas photo: j’ai trouvé en Nouvelle-Zélande des gens beaucoup plus ouverts et sympas qu’en Australie, des paysages éblouissants, une culture fascinante. Les Maoris occupent une place de choix dans la culture néo-zélandaise. Ces groupes autochtones sont arrivés en Nouvelle-Zélande autour du XIIIe siècle. Célèbres guerriers, leurs traditions se perpétuent aujourd’hui au travers de danses et de chants comme le fameux Haka. Il ne faut pas prendre ces traditions à la légère, car ce peuple représente près de 15% de la population. Patrie du Rugby, de la protection de la nature, de Peter Jackson et des Kiwis (les oiseaux, pas les fruits!), ce pays reste indéniablement mon préféré jusqu’à maintenant. Il s’est passé quelque chose entre nous. On flirte, on flirte… Mais un jour, il faudra bien passer à l’action 🙂

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s