THAILANDE

DÉCEMBRE 2012 – Bangkok. Un pas supplémentaire vers la modernité, au cœur d’une ville grouillante,, stimulée par des tuk-tuks, des centres commerciaux, un trafic intense, des étalages en tous genres, et des odeurs alléchantes (ou non)… Un programme intensif de 3 jours dans la capitale nous attend, alors qu’initialement cela devait se tenir en 5 jours. Mais les Bébés se sont laissées tenter, et n’ont pu résister à l’appel du Nord de la Thaïlande. C’est donc avec entrain et rigueur que nous avons mis les bouchées doubles pour découvrir les incontournables. Nous avons attaqué notre première journée par le Marché de Pak Khlong Talat, une sorte de Rungis thaïlandais où se côtoient épices, plats traditionnels, fruits et légumes de saison, fleurs en tous genres… Non loin, le Musée de Siam retrace l’Histoire du pays de manière très interactive. Notre premier déjeuner fut à proximité de cet endroit… Et j’ai eu la mauvaise idée de vouloir tester le curry vert. Comment dire? Vous connaissez cette sensation après l’anesthésie chez le dentiste? Et bien moi, c’était pareil. Une belle anesthésie locale des lèvres, puis du goût. Et je confirme: une seule bouchée suffit amplement! L’après-midi fut mystifiée par la visite du Wat Pho : un temple majestueux, démesuré et scintillant de mille feux, où nous avons eu le plaisir de découvrir le massage thaï pratiqué par les élèves de médecine travaillant sur place. A l’intérieur, un bouddha gigantesque orné d’or de 46 mètres de long. La nuit tombant, les Bébés s’initient au Tuk-tuk thaïlandais pour se rendre au stade Ratchadamnoen. Là, nous avons la chance d’assister à un véritable match de boxe thaïe, dans une ambiance stridente de hurlements en raison des paris acharnés. Jour 2. Au taquet, les Bébés!  Nous démarrons notre journée du côté de Chinatown et de Phahurat (respectivement quartier chinois, et indien) jusqu’à déboucher sur Siam Square : le véritable temple du shopping ! Dommage, car notre sac-à-dos/maison nous rappelle à l’ordre de la raison…  Tout de même : plaisir des yeux le long des immenses allées de MBK et de Siam Discovery. Une fois la chaleur de la journée tombée et le soleil couché, quel plaisir d’arpenter le marché nocturne… Dernier jour, déjà. Nous démarrons lentement par une agréable ballade en khlong (bateau –à-queue) sur le canal de la Chao Praya et jeter un œil aux maisons flottantes. Après un copieux déjeuner qui nous a rappelé la France, nous nous rendons au Grand Palais, ancienne résidence royale d’une richesse et d’une démesure sans nom. Pour clôturer la journée, rien de tel qu’une vue surplombant la ville depuis le Golden Mount, où les billets suspendus à l’effigie de Jean-Luc Delarue font office d’offrande aux Dieux. Pour résumer Bangkok: de grandes tours construites aux côtés des maisons délabrées, des habitants très croyants, vénérant l’image de leur bien-aimé Roi (on trouve des photos de la famille royale absolument partout. Oui oui c’est bien ça, comme dans une dictature!), une cuisine thaïe aux mille et une saveurs, des arnaques touristiques en tous genres malheureusement… Bangkok est une ville étonnante, ouverte et branchée, de jour comme de nuit.

Chiang Mai, c’est comme le Nord-Pas-de-Calais : « on braie quand on arrive, on braie quand on r’part« . Sauf que nous, on n’a pas braie en arrivant, parce qu’on était vraiment heureuses d’y aller ! D’autant plus après les 13 heures de train qu’il nous a fallu endurer pour attendre la seconde ville du pays. C’est dans un charmant petit coin, à l’ouest de la ville, que nous avons fait nos premières découvertes: flâner sur le marché, tomber par hasard sur de petites boutiques originales, siroter des smoothies frais, se balader le long du fleuve, escarper les villages aux alentours, assister à un spectacle pour l’anniversaire du Roi, découvrir les nuits pimentées des Ladyboys. Alors ça, c’était quelque chose comme expérience… Mais la meilleure d’entre toutes reste notre rencontre avec Alphonse

Il était une fois deux Bébés, qui rêvaient de rencontrer Alphonse en Thaïlande. Grâce à l’aide du gentil génie Stumpy, elles prirent la route en direction de la jungle du nord. Arrivées à bon port, et toutes émoustillées par la vue de paysages irréels… Soudain, mais que se passe-t-il ? Des éléphants, des Alphonse en liberté sur plusieurs hectares, à s’ébrouer !
Émerveillées, enchantées, décontenancées. Après 2-3 tours de passe-passe, le bon génie les propulse sur le dos de ce nouvel amour. Et c’est parti pour 1h30 de balade à dos d’Alphonse, à parcourir d’incroyables paysages sauvages. Revenues rincées par ce spectacle inouï, le bon génie avait cuisiné un repas typique de ses doigts de fée pour les Bébés : un poulet au lait de coco et ses petits légumes. Après l’effort, le réconfort. Il est grand temps pour Alphonse de prendre un bon bain après tout ce sport, et surtout après ces kilos de bananes ingurgités. Et là s’est passée une chose incroyable: les Bébés ont pris un bain dans la rivière, et ont pris grand soin de laver ce nounours grandeur nature… Alphonse, heureux, a chaleureusement remercié les Bébés à grands coups d’arrosage de trompe, et de remuage d’oreilles.
Pour votre information, sachez que nous avons eu la chance de passer par une agence fraîchement ouverte, qui prend grand soin des éléphants et de leur milieu naturel. Ils sont donc élevés en liberté, sans chaîne ni coups. Stumpy : une bonne adresse à vous confier, pour une journée dans l’intimité avec la personne de votre choix, sans oublier Alphonse.

Malgré la montagne d’émotions fortes, c’est avec impatience que les Bébés attendaient le moment du farniente sur les îles du sud. Nous n’avons pas été déçues : plages de sable blanc, eau turquoise, et couchers de soleil à couper le souffle… Nous avons atteint Koh Phi Phi, depuis les rives de Phuket. Une ambiance très jeune, très festive, qui n’a pourtant pas enlevé le charme des plages. Nous avons eu l’occasion d’assister à la Half Moon Party, en compagnie d’une retrouvaille inattendue sur une terrasse. Une folle nuit de feux, de cocktails et de sable mouillé. Pour Koh Lanta, le bon déroulé de notre séjour a été assuré par le destin. Alors que nous effectuions la traversée pour atteindre cette île, une jeune femme est venue nous aborder pour connaitre nos plans une fois sur place. Aucune idée. Du coup, elle nous a proposé de loger chez elle, dans un bungalow avec vue sur la mer, les pieds dans le sable. Un rêve éveillé… On signe où? Pour tout vous dire, on a même hésité à y rester pour passer à la télé et maigrir ! Retour sur la terre ferme. Dans l’espoir de fuir l’agitation de la ville de Phuket, nous nous isolons sur une plage peu touristique à Nai Yang Beach. Là, des couples se marient, des chiens sauvages courent en liberté, et les cocktails sont bleus. Les Bébés ont vécu une nuit on ne peut plus atypique dans une cabane en bambou sur la plage, avec le bruit de vagues faisant office de berceuse…

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s