BUENOS AIRES

MARS 2013 – Après le calme et l’apaisement que nous a procuré la Patagonie, nous voilà brutalement plongées au coeur d’une ville immense et bruyante… Néanmoins: quelle bonne surprise! L’accent tant imprégné des portegnes nous a réchauffé le coeur: « dame la boteCHA, nos CHAmamos Lise & Marie, vamos a la caCHE Libertad… »

En partant depuis l’un des plus beau quartier de Buenos Aires: celui de Recoleta où nous logeons, carte en mains, nous partons pour l’exploration des axes principaux du Microcentro…
Nous voilà d’emblée éblouies par le General San Martin et sa place, l’interminable et piétonne Calle Florida où fourmillent entre autres magasins dont la sublime galerie commerciale Galeria Pacifico, gentlemen en costumes et touristes.
De là nous atteignons la Plaza de Mayo où a lieu chaque jeudi après midi le regroupement de Las Madres: il s’agit d’une procession invoquant la mémoire des disparus pendant la dictature de 1976; elles réclament justice pour les « Desaparecidos » en prononçant le nom de chaque victime tout autour de l’obélisque de la Place.
Un instant plus qu’émouvant qui nous rappelle l’importance capitale du devoir de mémoire face à des crimes impunis.
Les alentours de la Plaza de Mayo ne sont qu’émerveillement entre le Cabildo, la magnifique cathédrale, et la Casa Rosada: un lieu chargé d’histoire où séjournaient les grandes figures politiques argentines; il s’agit aujourd’hui de l’équivalent de l’Assemblée Nationale.
Il nous a simplement suffit de flâner dans les rues alentours pour découvrir de superbes trésors d’architecture dans le style haussmanien, notamment le Congrès.
Lever la tête, s’arrêter et savourer: voilà quels furent les 3 maitres mots de cet après-midi autant dépaysant que surprenant.
Rien de tel qu’une immersion totale en plein coeur de la culture argentine: nous nous rendons dans un lieu authentique, un bar tout à fait atypique pour assister à un véritable cours de Tango, animé de passion, d’élégance et d’échanges.
Nous passons dans un nouvel univers: la quartier de Retiro, où nous traversons la somptueuse et opulente Avenida Alvear avant d’atteindre le très célèbre Cimetière de Recoleta (notre Père Lachaise n’a qu’à bien se tenir!).
Nous parcourons cet immense labyrinthe de stèles fastueuses et démesurées: du m’as-tu vu funèbre! Avec un mélange de fascination et d’étonnement: aucune composition florale, aucune verdure; des stèles pillées où l’on peut entrevoir l’intimité des défunts…
Passage obligatoire sur la très illustre tombe de la petite Eve: Evita, alias Eva Peron, AMEN.
En parlant de cette figure importante de l’Argentine, rien de tel qu’un peu de culture générale en se rendant dans le musée qui lui est dédié.
Le museo Evita nous a appris énormément de choses sur l’actrice rapidement propulsée Première Dame du pays. Avec le Colonel Peron, ils formaient un duo harmonieux: l’un étant la tête pensante, l’autre les bras en action, coqueluche des médias et de la population.
Balayée à 33ans par une longue maladie, elle laisse derrière elle de nombreuses actions qu’elle a mises en place en faveur des plus démunis: les enfants, les travailleurs et les femmes del Pueblo.

A peine sorties de notre taxi: c’est le regard émerveillé que nous découvrons le fameux et vivant quartier de la Boca avec ses maisons aux façades multicolores, ses animations de rues et son authenticité d’antan.
Malgré sa réputation de « Bad Boy », ce quartier n’en reste pas moins un passage obligé dans la visite de la ville.
Pour les amateurs de brocantes et chineurs, le marché dominical de San Telmo est une véritable mine d’or remplie de trésors devenus introuvables chez nous.
En résumé: une animation constante entre spectacles de tango et groupes de musiciens qui nous plonge dans une atmosphère vétuste et désuète.
En semaine, ce quartier a des allures de petit village en plein coeur de la ville avec ses terrasses et sa tranquillité.
S’en suit le marché artisanal du quartier de Recoleta où les portegnes viennent passer du bon temps et savourer les derniers rayons de soleil du weekend en écoutant les musiciens du jour…
Buenos Aires représente notre plus gros coup de coeur jusqu’à maintenant: on y retrouve absolument tout ce que l’on aime entre l’authencité, la culture, des habitants chaleureux et l’ambiance latino que l’on aime tant. Ses quelques points communs avec Paris font qu’on s’y sent comme à la maison…
D’ailleurs un grand merci au personnel de l’auberge Hi Recoleta qui nous a accueilli comme des reines et nous a fait sentir comme dans une vraie famille.
Malgré tout ce que les touristes et les habitants nous avaient dis à propos des dangers et de l’insécurité de la ville, nous n’avons jamais rencontré le moindre problème, toutefois avec des précautions à ne pas négliger. Buenos Aires, mi Querido: nous reviendrons. Claro que si
Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s