SAN FRANCISCO

MAI 2013 -Maman est de retour, avec son Bébé! Quatre ans plus tard, il est grand temps de retrouver la ville qui a pris mon petit cœur en otage. C’est indécent à quel point j’avais hâte de revenir ici… Et bien que nous ayons passé quelques bons moments à Los Angeles, mon impatience s’est faite sentir. A l’aéroport, je suis surexcitée. Une vraie pile électrique. Nous attendons Daddy à l’extérieur, qu’il vienne nous chercher en carrosse Audi. Une petite demi-heure de voiture, juste le temps de refaire le monde, et nous arrivons à la maison. Une bâtisse victorienne, magnifique écrin de bonheur, décorée avec soin. Je me souviens de ces gestes auxquels je m’étais accoutumée pendant deux mois en 2009: les montagnes russes des rues de San Francisco, mettre la voiture au garage, entrer puis se rappeler. L’odeur familière fait appel à ma mémoire, les escaliers pour accéder aux pièces en enfilade. Rien n’a changé hormis le salon, deux fois plus grand qu’auparavant, et la décoration de « ma » chambre. Daddy nous observe tendrement, Bébé et moi, puis annonce, amusé: « Princess Marie’s back« .

Cette semaine, j’ai du pain sur la planche: j’ai pour mission de faire découvrir San Francisco à mon Bébé, depuis le temps que je l’embêtais avec ça! Prépare-toi à en prendre plein la vue, Bébé de mon cœur: le Pier 39 et ses phoques, visite de la célèbre mais non moins inquiétante prison d’Alcatraz, Haight Street Fair, Shopping démesuré sur Union Square, l’institution du Cable Car, Jardin botanique, soirée arrosée dans le quartier du Castro, vue d’enfer depuis Twin Peaks, shopping vintage dans les friperies du Mission District, cocktail privé du côté de Presidio, Dirty Martini du dimanche après-midi, un brunch magistral au Pork Store Cafe, traverser le majestueux Golden Gate pour écumer les vignobles de Napa Valley…

Bébé et moi avons bien ri lorsque dans un bar du Castro, nous avons réalisé qu’en plus d’être les seules membres de la gent féminine, il n’y avait aucun lieu d’aisance pour nos pépettes. D’ailleurs, c’est ce jour-là que le citron avait une fâcheuse tendance à s’enfuir de nos Margaritas... Je garde aussi un souvenir merveilleux des dégustations de vins: la première sur une terrasse ensoleillée, plusieurs hectares de vigne sous nos yeux; la seconde dans une boutique ouverte spécialement pour les clients, avec en prime de savoureux petits toasts; et la dernière directement au chai d’une splendide maison d’hôtes. Pour faire court, une semaine à vivre comme des Reines.

Mon seul regret sera que Bébé n’ait pas assisté à la Gay Pride. Celle de 2009 fût une expérience épique, notamment en raison du lieu. Harvey Milk avait, dans les années 70, commencé sa carrière politique dans le Castro en militant avec ferveur pour les droits civiques des homosexuels. Aujourd’hui, San Francisco abrite toujours l’une des plus puissantes et influentes communauté LGBT (Lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres) des Etats-Unis. La tolérance est le maître mot des lieux, inutile donc de s’étonner de voir des personnes se promener nues en pleine rue, de jour comme de nuit. C’est monnaie courante par ici… Mais ce n’est pas uniquement pour les fesses à l’air que San Francisco attire autant les touristes du monde entier. Déjà les européens apprécient l’atmosphère, notamment en raison de la taille humaine de cette ville, en comparaison aux autres cités tentaculaires américaines, à l’image de New York, Los Angeles ou Miami. SF est une ville très verte, extrêmement portée sur le développement durable et les économies d’énergie. Laissez vos cigarettes dans vos paquets et vos déchets dans la bonne poubelle. Mais c’est avant tout pour l’accueil et la chaleur des San franciscains qu’on prend plaisir à revenir ici, Flowers in the Hair.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s