ROME (2)

FEVRIER 2016- Toujours avide de nouveautés, je dois avouer que je ne me suis pas fait prier pour retourner à Rome. La ville éternelle est une source intarissable d’inspiration photographique. D’inspiration tout court. A dire vrai, ce retour « à la maison » est une aubaine. L’opportunité de faire connaître la grandeur et l’élégance de l’ancienne Cité Romaine à mon Roi de Coeur. Comme quoi, il y a un début à tout… Qui l’eut cru? Ma première Saint Valentin, au paradis des amoureux! L’ancienne Catherinette que je fus a certainement sabré le Champagne à l’occasion… Un long week-end d’hiver à Rome se traduit par un ciel d’un bleu éclatant et un soleil généreux. Si bien que le mercure s’emballe jusqu’à atteindre les 23 degrés. Quant à mon coeur, rafraîchi par la saison française, il absorde les tons chauds de la ville pour reprendre des couleurs: des ocres, des jaunes, des teintes orangées… Toutes subliment ces bâtisses d’un autre temps. Pour la passionnée d’Histoire que je suis, Rome est à l’image d’un immense parc d’attraction. On se perd dans les ruelles autour de la Piazza Navona avec autant de facilité qu’une machine à remonter le temps. « Retour vers le Passé« . Pour fait court: on se régale…

 Sans parler de la gastronomie! Manger local fût l’excuse idéale pour se délecter de pâtes à toutes les sauces, et à chaque repas. Comme quoi, difficile de se lasser de ce(ux) que l’on aime… Quant aux vins, le Prosecco a copieusement arrosé notre séjour. Pas seulement, n’en doutez pas! Nous avons dégusté un délicieux verre de Pinot Grigio provenant d’un vignoble de Colli del Trasimeno, devant notre Colosseo bien-aimé ! La fête des amoureux a donc bien commencé, et s’est achevée sur le même ton: Bacchusée. Nous avons eu la chance de dîner dans un endroit charmant: Osteria Gusto, situé Via della Frezza, et avons accompagné notre repas (de communion…) d’un Sagrantino di Montefalco datant de 2008. Une pure merveille… Mon palais en frétille encore de plaisir! En parlant de frétiller, impossible de refuser une glace venant de chez Giolitti, le meilleur glacier de la ville, niché dans la Via degli Uffici del Vicario. Pour commander, il suffit de faire la queue devant la vieille caisse enregistreuse et de payer son délice glacé, puis de donner le ticket de la commande au glacier qui se charge de répondre à vos exigences. Un bon conseil: goûter impérativement le parfum Nutella, une merveille. C’est comme une addiction: une fois la glace avalée, on aurait bien envie de dévorer le bac entier… Mais la file d’attente a généralement raison de notre gourmandise.

La découverte de cette pépite confirme que c’est à pieds qu’il faut découvrir Rome. Au coin d’une ruelle, au détour d’un chemin ombragé, tout est possible. C’est son principal atout de séduction: la surprise. Et la ville en a été bien généreuse pendant notre séjour: le marché Campo dei Fiori ensoleillé, les odeurs de charcuterie mêlées à celles des légumes fraîchement taillés, une lumière idyllique de début de soirée derrières les marbres du Bernin, une orangeraie à l’occasion, la Place Saint-Pierre presque vide, et une bulle qui passait là, par hasard… Partenaire K.O, la ville remporte la partie. Mission accomplie: mon Roi de Coeur est sous le charme…

Sans tomber dans le cliché de la cuisine italienne, de ses vins; mais aussi des fameux deux roues qui sillonnent la ville aux Sept collines, ou encore des messes dominicales… J’ai pourtant choisi de vous faire découvrir cette Rome-là. Pas nécessairement par plaisir, simplement pour prouver qu’en dépit de ces clichés, Rome est ainsi: pleine de vérité. La Rome antique, Rome de l’Empire; la Rome catholique, Rome des légendes, des guerres, de la Fontaine de Trévi, de la Vespa, des pâtes, du parmesan et du football… La Rome des clichés peut être, mais la Rome que j’aime, telle qu’elle est.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s